N° 739 – Laïcité – Josette Cornec

Laïcité

Dans toutes les sociétés, des hommes et des femmes, parfois au péril de leur vie, ont tenté de penser par eux-mêmes, de mieux vivre ensemble, de promouvoir le bonheur commun.

Cette aspiration universelle, dans le temps et dans l’espace, substitue les lumières diverses de la raison à l’autorité des dogmes, et la justice sociale à la tyrannie de la force aveugle.

Soucieuse de reconnaître l’autre, à la fois semblable et différent – unique – de ne pas le réduire à une marchandise, la laïcité, toujours créatrice, par dessein, de nouvelles valeurs, constitue, à l’heure de la mondialisation, une idée d’avenir et une force d’espérance: une histoire commune peut commencer. Elle invite à une lecture dynamique, progressive, éclairante du monde. Cultivant l’esprit critique, elle inaugure la méthode de libre-examen, encourage la démarche scientifique, admet le principe d’incertitude inhérent à celle-ci.

Sur le plan philosophique, en particulier, la laïcité n’est pas antireligieuse. Militant pour la liberté de conscience, reposant sur la séparation des Eglises et de l’Etat, elle clarifie le cerveau humain, refuse de mélanger les genres et garantit ainsi la possibilité de toutes recherches à condition que celles-ci respectent l’individu.

La laïcité n’exclut pas pour autant l’imaginaire, l’affectif qui motivent – ainsi dans l’art – la créativité. Elle ne méconnaît pas la force du symbolisme constructeur présent dans toutes les contrées du village planétaire. Elle est facteur d’ouverture et de proposition pour comprendre les jeunes de tous les pays.

Refusant à la fois de nier et d’exacerber les appartenances, elle considère que la famille ne peut être un clan, l’ethnie un ghetto, la conviction philosophique, religieuse ou politique l’instrument d’un cléricalisme, le métier un corporatisme, la nation productrice de xénophobie, la patrie humaine une jungle.

C’est pourquoi la laïcité délie des contraintes communautaristes et relie à un projet commun, émancipateur, égalitaire, inséparable de l’idéal universel d’une République démocratique et sociale.

Aussi préconise-t-elle le respect des autres et de soi-même et l’irrespect de ce qui n’est pas tolérable (racisme, fascisme), ainsi que, pour chacun, le droit au bonheur: vivre dignement, rencontrer l’autre, accéder à la connaissance sont, quel que soit l’âge, le sel de la vie.

Texte présenté par Jean MOREAU au congrès national de la Fédération Nationale des Délégués Départementaux de l’Education Nationale (juin 2002)

*********

 

Note de lecture

Joséphine – La vie passionnée de Josette Cornec – 1886-1972

Par Claudie et Jean Cornec

Editions Les Monédières/ Daniel Borzeix

Le Loubanel, 19260 Treignac (596 pages, 25 euros)

A travers ces pages denses et émouvantes, Jean Cornec, président de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE) de 1956 à 1980, et son épouse Claudie, également militante et médecin, font revivre l’institutrice bretonne, militante syndicaliste, que fut Josette Cornec leur mère. Devoir de mémoire, résurrection d’un moment fabuleurx de l’histoire de la famille laïque, ce livre qui se lit comme un roman, en dépit de ses apparences, est d’une grande actualité. Certes, il évoque la condition prolétarienne et les luttes sociales d’hier, mais il suggère aussi une piste qui devrait bien inspirer tous ceux qui se soucient vraiment de la formation des maîtres: aimant les enfants du peuple dont elle est issue, conjuguant culture anthropologique et culture savante, pédagogue dans l’âme, ne craignant personne et par conséquent rebelle à toute injustice, et pour employer une vieille et fière formule syndicaliste, pratiquant le « refus de parvenir », Josette Cornec pourrait bien incarner le type d’enseignant (pardon! d’instituteur) dont le monde de demain a besoin.

Jean MOREAU

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :