Criminalisation des luttes en Italie

by

Mardi 19 juillet au matin, la police a arrêté et placé en résidence surveillée plusieurs syndicalistes SI-COBAS et USB du secteur de la logistique à Plaisance (Italie) pour des faits de grèves depuis 2014 que le parquet requalifie de façon criminalisante dans une ordonnance hallucinante de 350 pages. D’autres militants se seraient vus retirer leurs titres de séjour. Des perquisitions des locaux syndicaux ont complété l’opération. Une manif nationale a eu lieu à Plaisance samedi pour demander la libération immédiate des camarades : Aldo Milani, Mohamed Arafat, Carlo Pallavacini, Bruno Scagnelli, Roberto Montanari, Abed Issa et Mahmoud Elmoursi. Plaisance est une plateforme logistique importante (GLS, Amazon, FedEx-Tnt, Ikea, Leroy Merlin, etc) où les luttes ont apporté de nettes améliorations aux salarié-e-s. Le secteur logistique est effectivement conflictuel, il suffit de rappeler deux meurtres de grévistes : Abd El Salaam en 2016 devant les portes de GLS à Plaisance et d’Adil Belakhdim en 2021 devant l’entrepôt Lidl à Biandrate (cf. La RP n°814). Nous demandons la libération immédiate des camarades, leur exprimons notre solidarité, et suivrons attentivement avec nos camarades du Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes les suites de cette tentative de criminalisation des luttes syndicales d’un niveau habituellement réservé aux dictatures.

S.J.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :