Les travailleurs d’Amazon ont voté pour se syndiquer dans un énorme entrepôt de New York

by

(D’après le New York Times du 1er avril 2022)

Les travailleurs d’Amazon ont voté pour se syndiquer dans un énorme entrepôt de New York, dans l’une des plus grandes victoires pour le travail syndiqué en une génération.

Cette victoire pourrait annoncer une nouvelle ère pour les syndicats aux États-Unis.

Malgré le lobbying intensif de l’entreprise, notamment les réunions obligatoires au cours desquelles des professionnels de union-busting (casser du syndicat) « expliquaient » les inconvénients de la syndicalisation, les travailleurs de l’entrepôt ont voté à une large majorité en faveur d’un syndicat. Ce vote a été perçu comme une réprimande du traitement réservé par l’entreprise à ses employés – traitement essentiel du point de vue d’Amazon : les travailleurs sont traités comme des robots. C’est très efficace.

Les travailleurs de l’énorme entrepôt d’Amazon à Staten Island (l’un des cinq grands quartiers de New York) ont voté à une large majorité pour former un syndicat, selon les résultats publiés vendredi, dans une victoire étonnante pour une campagne visant le deuxième plus grand employeur du pays et l’une des plus grandes victoires pour le syndicalisme en une génération.

Les employés ont voté à 2 654 voix pour le syndicat Amazon Labor Union et 2 131 voix contre, une victoire d’environ 10 points de pourcentage, selon un premier décompte publié par le National Labor Relations Board. Plus de 8 300 travailleurs du bâtiment, le seul centre de traitement des commandes d’Amazon à New York, avaient le droit de voter.

La victoire à Staten Island pourrait annoncer une nouvelle ère pour les syndicats aux États-Unis, où la proportion de travailleurs syndiqués a chuté l’année dernière à 10,3 %, le taux le plus bas depuis des décennies, malgré une pénurie de main-d’œuvre généralisée et des poches d’activité syndicale fructueuse.

Aucune victoire syndicale n’est plus importante que la première victoire aux États-Unis chez Amazon, que de nombreux dirigeants syndicaux considèrent comme une menace existentielle pour les normes du travail dans l’ensemble de l’économie parce qu’elle touche de très nombreux secteurs et les domine fréquemment.  Le résultat de Staten Island est intervenu dans la foulée de ce qui s’annonce comme une défaite de justesse dans un grand entrepôt d’Amazon en Alabama, où le vote est suffisamment serré pour que les résultats ne soient pas connus avant plusieurs semaines, car il y a des bulletins de vote contestés.

La force surprenante démontrée par les syndicats sur les deux sites signifie très probablement qu’Amazon devra faire face à des années de pression syndicale de la part de groupes de travailleurs indépendants, de grands syndicats ciblant l’entreprise avec des militants écologistes et autres militants progressistes qui travaillent avec eux. Comme l’a montré une récente série de victoires syndicales chez Starbucks, les victoires sur un site peuvent être un encouragement pour les autres.

Amazon a embauché voracement au cours des deux dernières années et compte désormais 1,6 million d’employés dans le monde. La pandémie a donné aux employés un sentiment croissant de pouvoir tout en alimentant les inquiétudes sur la sécurité au travail. L’entrepôt de Staten Island, connu sous le nom de JFK8, a fait l’objet d’une enquête du New York Times l’année dernière, qui a constaté qu’il était emblématique des tensions du modèle d’emploi d’Amazon.  « La pandémie a fondamentalement changé le paysage du travail », a déclaré John Logan, professeur d’études du travail à l’Université d’État de San Francisco. « Il s’agit juste de savoir si les syndicats peuvent profiter de l’opportunité que cette transformation a ouverte ». Derrick Palmer, qui emballe des boîtes à l’entrepôt et a cofondé l’Amazon Labor Union, a déclaré qu’il s’attendait à ce que d’autres installations suivent Staten Island. « Nous serons les premiers », a-t-il déclaré, « mais cela motivera d’autres travailleurs à se joindre à nous ».

Étiquettes : ,

Une Réponse to “Les travailleurs d’Amazon ont voté pour se syndiquer dans un énorme entrepôt de New York”

  1. Comment deux travailleurs ont créé le premier syndicat chez Amazon | La Révolution prolétarienne Says:

    […] Les travailleurs d’Amazon ont voté pour se syndiquer dans un énorme entrepôt de New York […]

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :