L’école n’est pas une mascarade

by

Les enseignantes de l’école maternelle François Mitterrand de Saint Jean de la ruelle seront toutes en grève le 18 mai jour prévu de réouverture de l’école.

Elles entendent pouvoir ainsi dénoncer l’hypocrisie d’un protocole sanitaire qui, si il est indispensable à la sécurité de tous, est impossible à faire respecter concernant les gestes barrières et la distanciation sociale par de jeunes enfants.C’est donc en toute connaissance du risque de contamination entre enfants, et entre adultes et enfants, que le gouvernement a pris la décision d’ouvrir les écoles contre l’avis du Conseil scientifique. (L’éloignement des enseignantes à risque qui jusqu’ici assuraient leur mission en est bien la preuve.)

Elles veulent faire savoir que les conditions d’application du protocole conduisent à l’installation d’une école très éloignée des besoins de l’enfant et souvent contraire aux objectifs de socialisation, d’épanouissement, et de recherche d’autonomie poursuivis par l’école maternelle.Elles veulent dire la souffrance que cela représente pour elles d’imposer ces contraintes qui maintiendront les enfants dans une vigilance soutenue bien peu propice aux apprentissages ni mêmes aux activités éducatives.

Elles regrettent que ce temps de fin d’année n’ait pas été entièrement consacré à la réflexion sur les modalités de la rentrée de septembre, à la recherche des actions à mener pour prendre en compte ce temps sans école lors de la reprise de tous et des moyens à mettre en œuvre pour construire des conditions sanitaires et pédagogiques compatibles.Cette reprise à marche forcée, dans la précipitation et le mépris des valeurs essentielles de la maternelle n’apportera aucun des bénéfices qu’on veut bien lui faire porter, la réduction des inégalités scolaires nécessite bien plus qu’un bricolage hâtif qui met à mal enfants et enseignantes.

Elles sont conscientes des difficultés des familles, de leurs inquiétudes pour la réussite scolaire de leurs enfants, elles souhaitent elles aussi reprendre le chemin de l’école et retrouver leurs élèves, tous leurs élèves ; mais pas à n’importe quel prix! Ni celui de la santé de tous, ni celui du mal être des enfants et des enseignantes.

L’école n’est pas une mascarade.

Les enseignantes grévistes

sjr1

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :