Face à la guerre d’Algérie: transactions anticoloniales et reconfigurations dans la gauche française

by

Article de Nedjib Sidi Moussa paru dans Diacronie N°9 en 2012 qui évoque la R.P. des années 1950.

Résumé: Face à la répression visant Messali Hadj, des militants de la gauche française, souvent en opposition aux directions du PCF et de la SFIO, se regroupent en 1954 dans un comité en vue de la libération du pionnier du nationalisme algérien. Ces militants (communistes, libertaires, socialistes, trotskystes, etc.) sont également partie prenante de divers regroupements sur les plans politique (CLADO), syndical (PUMSUD) ou intellectuel (Arguments). Certains s’engagent sur l’agenda de la décolonisation et d’autres répondent davantage à celui de la déstalinisation. En évoquant ces trois initiatives soutenues par des outsiders français, l’article se propose de mettre en relief ce qui se joue dans les transactions avec d’autres outsiders: les messalistes progressivement marginalisés par le FLN.

Télécharger le pdf

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :