Passions et fidélités de Colette Chambelland

by

Article de Françoise Blum paru dans Le Mouvement social N°207 en 2004.

A télécharger au format pdf

Extrait:

L’histoire de Colette Chambelland, décédée le 28 octobre 2003, est d’abord l’histoire d’une fidélité : fidélité aux valeurs du syndicalisme révolutionnaire, fidélité à son père Maurice Chambelland et à sa mère Louise, fidélité aussi et peut-être surtout à Pierre Monatte, duquel elle nous livra, après bien des hésitations, une belle biographie. Hésitations légitimes quand on sait le degré de proximité, l’intimité qu’elle eut avec ce père spirituel. Elle partagea sa passion politique et syndicale, œuvrant à La Révolution Prolétarienne et accomplissant là sans hésitations des tâches « ennuyeuses et faciles »; c’est aussi sous l’inspiration de Monatte qu’elle entreprit un travail sur la grève générale. ()

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :